Federation Départementale des chasseurs des Alpes de Haute Provence
  • Mise à jour 19/04/2021 11:09:28

Accueil

Soutien aux plans de gestion sanglier, petite faune et galliforme de montagne 2021 des Hautes-Alpes

La chasse doit former une grande famille unie et respectueuse des pratiques de chacun. Aujourd'hui, la chasse aux galliformes de montagne est attaquée, mais demain ? Soyons tous solidaires en déposant un avis favorable au projet de plans de gestion sanglier, petite faune et galliforme de montagne 2021 des Hautes-Alpes soumis à consultation publique depuis quelques jours par la Préfecture.

Une nouvelle fois, les représentants de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et de la Société Alpine de Protection de la Nature (SAPN) dénoncent la mise en place d'un plan de chasse pour le Tétras Lyre dans les Hautes Alpes (comprenant 135 individus) et demandent ainsi son classement en espèce protégée, non pas pour leur défense mais parce qu'il s'agit d'espèces emblématiques qui serviraient de symbole à leur cause dogmatique. Aujourd'hui, les galliformes de montagne - Tétras Lyre, Perdrix Bartavelle et le Lagopède Alpin - ont le statut d'espèces chassables et les niveaux actuels de population de ces différentes espèces permettent des prélèvements raisonnés. Toujours strictement encadrés par la loi, les quotas de cette chasse sont établis annuellement, selon les normes établies par l'Observatoire des Galliformes de Montagne (OGM). La chasse au Tétras Lyre ne nuit donc aucunement à l'état de sa population. D'autant que les prélèvements de galliformes de montagne opérés dans les Hautes-Alpes sont nettement inférieurs aux normes préconisées par l'OGM et l'OFB. Le principe de précaution applique l'élargissement, et ces prélèvements sont même prévus comme anecdotiques par les experts scientifiques.

Enfin, en dehors des périodes de chasse, les chasseurs ne restent pas les bras ballants. Dans les Hautes-Alpes, les galliformes de montagne font l'objet d'un plan de gestion spécifique établi en CDCFS, soumis à la consultation du public et approuvé chaque année par Mme la Préfète. Sans compter que les Fédérations de chasse et les chasseurs s'investissent depuis de nombreuses années, en particulier sur le suivi et la restauration des milieux de vie de cette espèce. La question qu'on est donc en droit de se poser : et la LPO, que fait-elle ?

La consultation est ouverte jusqu'au 26 avril 2021 : mobilisez-vous et prenez quelques minutes pour déposer un AVIS FAVORABLE explicite « J'approuve ces 3 plans de gestion : sanglier, petite faune et galliformes de montagne » en précisant que « s'agissant du plan de chasse galliformes de montagne, je regrette que le Lagopède Alpin passe en plan chasse  nul et qu'il ne soit pas tenu compte des données scientifiques et de l'investissement conséquent des chasseurs et de la FDC05, entre autres, sur cette espèce depuis de nombreuses années. » 

Merci pour votre engagement à nos côtés. L'union fait la force !

Consultez les projets d'arrêtés ici : http://www.hautes-alpes.gouv.fr/consultation-du-public-les-3-plans-de-gestion-a2940.html

Donnez votre avis ici : http://enqueteur.hautes-alpes.equipement-agriculture.gouv.fr/index.php/361986?lang=fr

L'avenir de la glu entre les mains du Conseil d'Etat


Document PDFTélécharger le communiqué

Retour des carnets de prélèvements

Pensez à renvoyer votre CPU dès maintenant et avant le 31 mars 2021 (même sans prélèvement, même sans jour de chasse) !

Pour chasser le petit gibier (dont la bécasse) en 2021-2022, vous devrez avoir rendu votre CPU et CPB (le cas échéant).

Comment le retourner ?

  • Dans une enveloppe affranchie avec 2 timbres à :

FDC 04 - BP 9027 - 04990 Digne Cedex 9

  • Dans la boite aux lettres de la fédération :

2000 route de Digne - 04660 Champtercier

Astuce : joignez également votre carnet bécasse (2 timbres suffisent pour les 2 carnets).

Nota : Indépendemment de notre volonté, le site carnetcpu.com ne permet plus la saisie des prélèvements.

Nous vous rappelons que les données collectées dans les CPU Petit gibier permettent :

  • d'apporter des informations essentielles sur la "pression de chasse" réelle, en définissant la présence effective des chasseurs sur le terrain ;
  • de fournir des éléments fiables pour répondre de manière exhaustive à l'instauration éventuelle de futurs PMA (Prélèvements maximums autorisés) ;
  • mettre fin aux affirmations fantaisistes sur les "tableaux" des chasseurs français ;
  • d'apporter des données nouvelles sur la répartition des espèces gibiers en période de chasse, etc.

 

Pensez également à renvoyer votre Carnet Bécasse dès maintenant et avant le 30 juin 2021 (même sans prélèvement, même sans jour de chasse) ! Il ne pourra vous en être délivré un nouveau pour la prochaine saison si vous n'avez pas rendu celui-ci.

Pour chasser la bécasse en 2021-2022, vous devrez avoir rendu votre CPU.

Astuce : pour ne plus avoir à le renvoyer et saisir vos prélèvements au fur et à mesure, pensez à télécharger l'application Chass'Adapt dès la prochaine saison et à cocher la case correspondante sur la demande de validation :

La chasse, coeur de biodiversité

LA FNC A RÉALISÉ UN VÉRITABLE MANIFESTE POUR "LA CHASSE, C¼UR DE BIODIVERSITÉ".

L'ambition est de montrer les chasseurs tels qu'ils sont, en toute transparence, acteurs de leur passion au service d'une biodiversité durable et d'une ruralité vivante.

Ces vingt pages sont autant de plaidoyers pour la chasse qui mettent en avant ses apports réels aux territoires ruraux d'un point de vue environnemental, sociétal et économique.

Qui sait que les chasseurs, dès leur fusil posé, contribuent pour près de 2,9 milliards d'euros à la nature, chaque année ? Qui d'autre peut se prévaloir d'un tel résultat qui bénéficie aux différents usagers de la nature que sont les agriculteurs, les randonneurs, les forestiers... ? Qui connait l'étendue des missions de services publics allouées aux chasseurs, à la fois pour préserver la biodiversité, réguler des espèces et assurer une veille sanitaire de la faune sauvage ?

L'ambition de la FNC est de convaincre celles et ceux qui se posent des questions souvent légitimes sur cette pratique. La chasse a besoin d'être expliquée : c'est sa meilleure défense.


Document PDFLa chasse, coeur de biodiversité

Couvre-feu et chasse

Les chasseurs devront respecter les horaires du couvre-feu, en ne partant qu'après 6h00, et en rentrant avant 18h00.

Néanmoins, il est admis que la chasse au grand gibier (sanglier, chevreuil, cerf, daim) permet de déroger au couvre-feu en vigueur (case à cocher sur l'attestation dérogatoire : dans le cadre de mission d'intérêt général).

Les chasseurs devront faire preuve d'une extrême prudence dans l'application des règles sanitaires. Ayons bien à l'esprit que la lutte contre le virus est l'affaire de tous, et chaque chasseur doit être exemplaire sur ce point.

 

Grippe aviaire

La France en niveau de risque élevé

Depuis le 16 novembre, un arrêté ministériel définit le niveau de risque comme élevé sur l'ensemble du territoire métropolitain. Cette élévation du niveau de risque impacte le transport et l'utilisation des appelants pour la chasse au gibier d'eau ainsi que le transport et les lâchers de gibiers à plumes.

A ce jour et hors restrictions dues au confinement, les conditions de dérogations en niveau élevé sont les suivantes :

Pour la chasse au gibier d'eau :
Rappel : seuls sont concernés par ces restrictions les appelants anatidés.

  • Sur le lieu de détention, les appelants doivent être strictement séparés des autres types d'oiseaux (volailles, oiseaux d'ornement) et doivent être confinés.

  • Le transport des appelants est interdit.

  • Seule l'utilisation des appelants déjà présents sur le site de chasse est autorisée et ils peuvent être à l'eau.

  • Le détenteur ne doit pas se rendre dans un élevage de volailles dans les 48h suivant la chasse.

  • Le nombre d'appelants à l'eau doit être limité à 30 appelants.

  • Tout le matériel doit être nettoyé et désinfecté.

  • 10 des appelants utilisés pour la chasse devront faire l'objet d'analyses en fin de saison de chasse.

Pour les lâchers de gibier à plume :

  • Seuls les lâchers de galliformes peuvent avoir lieu, les lâchers d'anatidés sont interdits.

  • L'éleveur fournisseur doit réaliser un transport sécurisé après avoir obtenu une dérogation auprès de sa DDCSPP (valable 15 jours).

  • Le responsable de la société de chasse qui réceptionne le gibier devra signer et conserver une attestation sur l'honneur (qui restera valable toute la saison de chasse) et s'engager sur les points suivants :

  •  les lâchers doivent précéder une action de chasse ;
  • les oiseaux seront tirés rapidement après le lâcher et dans des quantités importantes pour que la densité locale n'augmente pas (en adaptant le nombre d'oiseaux lâchés au nombre de chasseurs présents, etc) ;

  • le lâcher doit être réalisé dans un territoire éloigné des zones de chasse au gibier d'eau.

Fermeture de la Fédération au public

Compte tenu de la situation sanitaire liée au coronavirus, nous vous informons que les bureaux de la Fédération départementale des chasseurs des Alpes de Haute-Provence sont fermés au public.

Nous restons joignables par téléphone et par mail.

Pétition pour défendre chasse et ruralité

Les attaques contre la chasse et la ruralité se multiplient : quota 0 pour la capture des appelants à la glu, RIP, ... Une pétition est lancée en ligne pour défendre la chasse et la ruralité. Mobilisons nous !
Pour signer la pétition, cliquez ici

RIP POUR LES ANIMAUX

Des activités rurales en péril

Le référendum d'initiative partagée pour les animaux (RIP) lancé par Hugo Clément constitue, s'il aboutissait, un risque majeur pour certaines formes de chasse et la plupart des activités d'élevage.

Au plan national, une pétition conte le RIP vient d'être lancée.

Elle recueille actuellement 10.000 signatures, ce qui est très peu par rapport aux nombreux soutiens au RIP.
Nous vous invitons à la signer EN CLIQUANT ICI
et à la partager car le combat se gagne aussi sur les réseaux...

COMMUNIQUE DU PRESIDENT

Madame, Monsieur,

Dans le monde digital dans lequel nous vivons aujourd'hui, les médias sociaux sont sans nul doute le canal de communication le plus efficace et le plus utilisé. Si la FNC s'est dotée cette année d'un Community Manager pour animer et gérer ses présences sur les différents réseaux sociaux, elle a aussi parfaitement intégré que l'image de la chasse ne dépendait plus de son seul discours institutionnel qui, loin d'être inefficace, ne saurait suffire.

Trop longtemps, nous avons laissé le champ libre à nos détracteurs qui utilisent depuis plusieurs années les réseaux sociaux et les médias pour diffuser des contre-vérités provoquant la défiance du grand public envers notre passion et ses pratiquants. L'image de la chasse et des chasseurs est ainsi écornée par l'association d'idées injuste qui est faite entre la chasse et la condition animale. Nous devons impérativement montrer notre capacité de mobilisation sur des sujets structurants pour modifier la perception de l'opinion publique.

Notre objectif est simple :

Nous recherchons 100 chasseurs volontaires qui maîtrisent les réseaux sociaux.


Si vous êtes suffisamment à l'aise avec les outils informatiques, si vous êtes intéressé par cette démarche et si vous souhaitez vous engager à nos côtés pour défendre la chasse, merci de nous faire part de votre engagement en nous répondant par mail à l'adresse suivante : fdc04@chasseurdefrance.com.

Les chasseurs volontaires seront directement contactés par la FNC : pour les informer quand un danger nous menace ou pour les encourager à agir. Cela doit pouvoir se faire rapidement car nos adversaires vont vite, ils sont organisés et que leur force de frappe dans le débat public est devenue puissante.

Avec mes remerciements anticipés.

Max ISOARD

Validez votre permis de chasser dès le mardi 2 juin 2020

La Fédération des Chasseurs reste fermée au public, mais vous pouvez valider votre permis de chasser:

  • à compter du mardi 2 juin 2020 à 9h (environ) sur notre site internet en cliquant ICI 
  • ou en nous retournant le formulaire qui vous a été envoyé le 28 mai (comptez une semaine de délai postal)

par la poste (FDC 04 - service des validations du permis de chasser - BP 9029 - 04990 DIGNE LES BAINS Cedex 9)

ou dans la boite aux lettres (2000 route de Digne - 04660 CHAMPTERCIER ; premier bâtiment sur votre gauche après le panneau sortie de Digne les Bains, direction Champtercier) - pensez à remplir le formulaire, le signer et joindre le règlementLa boite aux lettres sera relevée plusieurs fois par jour. 

Les validations seront envoyées par la Poste et disponibles sur le site internet y compris pour ceux qui auront retourné le formulaire papier

Comme d'habitude, aucune validation papier ne sera délivrée le jour même.

Nota : votre validation 2019-2020 reste valable jusqu'au 30 juin 2020

Peste porcine africaine

Le département des Alpes de Haute-Provence a été placé en niveau de surveillance 2a (risque de diffusion à moyenne-longue distance).

Modalités de surveillance en niveau 2a : mise en ½uvre d'analyses peste porcine sur tous les cadavres de sangliers collectés dans le cadre du réseau Sagir, quelles que soient les lésions constatées lors de l'autopsie.

http://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-ppa-agir-pour-prevenir


Document PDFTélécharger le courrier préfectoral

Mesures de biosécurité

Lettre ouverte du président de la Fédération nationale des chasseurs


Document PDFPeste porcine Lettre ouverte aux chasseurs de France - 27.09.18.pdf

Carnet de battue

Pensez à le retourner !

Les responsables de battue sont priés de renvoyer leur carnet de batuue à leur président de société de chasse afin que ce dernier le retourne à la Fédération des chasseurs dans les meilleurs délais.

Maladie d'Aujeszky chez le chien

Un cas avéré dans les Alpes de Haute-Provence : un chien mort sur la commune de Les Mées.

Les chiens peuvent être infectés par ce virus et développer la maladie. Elle n'est pas contagieuse entre chiens et ne se transmet pas à l'homme. La contamination du chien se fait principalement par ingestion de sanglier contaminé, voire par morsure ou contact direct (action de chasse).
Cette maladie touche le système nerveux central. Elle conduit à une paralysie du pharynx, de fortes démangeaisons avec automutilation, conduisant à la mort en moins de 48 heures.

Pour protéger vos chiens de chasse :

  • ne leur donner aucun produit cru de sanglier ;
  • faire bien cuire la viande de sanglier est la seule façon de réduire le risque de contamination (le virus n'est pas détruit à la congélation) ;
  • désinfecter dès que possible les plaies de chasse des chiens ;
  • éviter de mettre les chiens en contact avec les animaux prélevés.
Siège social Fédération Dtale des chasseurs 04

Pour se rendre à la Fédération départementale des chasseurs "04" 

Situés 2000 route de Digne à Champtercier (04660), les bureaux de la Fédération sont ouverts :

  • du lundi au jeudi : 9 H-12 H et 14 H-17 H,
  • le vendredi : 9 H-12 H et 14 H-16 H.

 

Plan d'accès à la Fédération Dtale des chasseurs 04

Pour écrire à la Fédération départementale des chasseurs "04"

Vous pouvez adresser vos courriers à :

Fédération départementale des chasseurs des Alpes de Haute Provence

BP 9027 - 04990 Digne-les-bains cedex 9.

Tél. : 04.92.31.02.43 - Fax : 04.92.32.28.39 - Courriel : fdc04@chasseurdefrance.com 

Sondage en ligne sur l'interdiction du plomb

L'Union européenne est en train d'interdire l'utilisation de la grenaille de plomb dans les zones humides élargies d'ici 2 ans avec un objectif à 5 ans d'interdiction totale du plomb.

Elle n'a pas mesuré l'impact que cela aurait sur les chasseurs, notamment du fait de l'impossibilité de continuer à utiliser de nombreux fusils.

Aussi la FACE a lancé un sondage en ligne pour mesurer cet impact sur l'ensemble des chasseurs européens.

Voici le lien de ce sondagehttps://link.webropolsurveys.com/Participation/Public/922446f2-e080-4b2f-a1c4-bc8f2f7451c5?displayId=Fin2170104&surveyLocale=fr.

Abonnez-vous à La chasse dans les Alpes de Haute-Provence

Bulletin d'abonnement téléchargeable dans la rubrique "Fédération-La revue fédérale".

              "Retrouver nous sur facebook"

Gluaux

L'Avocate  générale  de  la  Cour  de  Justice  de  l'Union  Européenne  vient  de  rendre 
publiques ses conclusions porteuses d'espoir pour la chasse des grives aux gluaux. 
La décision de la Cour est attendue d'ici quatre à six mois.

Haut de page | Mentions légales | Plan du site | Contact